Randonnée dans le Taravo



La Corse est une montagne, une vraie montagne constituée de nombreux sommets dépassants les 2000 m d'altitude. Autant d'itinéraires de randonnées à découvrir tout en gardant à l'esprit que la montagne ne doit pas être prise à la légère.

Il vous faudra donc un peu de préparation physique, même pour une petite balade et les éléments de base pour randonner ( de l'eau, un chapeau, des lunettes, votre portable, votre appareil photo ou votre caméra, un vêtement chaud et imperméable - sait-on jamais... - un solide "spuntinu" - casse-croûte - et chaussez-vous confortablement pour une marche qui, éventuellement, peut se prolonger)
 

Voici quelques suggestions d'itinéraires :


De Verde au refuge de Prati

Au Nord-est de Tasso : du col de Verde (1.289 m) au refuge de Prati (1.820 m) :
Selon un sentier bien balisé ("G.R. 20" au Sud du col de Verde), l'itinéraire est facile à suivre et les forêts (pins et hêtres) que vous traverserez sont franchement superbes ! Hormis une montée relativement sévère vers la Punta Bocca dell'Oru (1.926 m), il n'y a pas de réelles difficultés. Arrivé là, vous aurez une vue panoramique, inoubliable, sur la côte orientale où la mer vient déposer ses baisers, la mer Tyrrhénienne, les îles de l'archipel toscan...
Quel peintre paysagiste saurait maîtriser un tel métissage de couleurs ?

 

De Bottaggio au refuge de Vizziluca

Au Nord-Ouest de Tasso : du col de Bottaggio (1.425 m) au refuge de Vizziluca (non gardé) :
Le sentier s'emprunte en haut du village et serpente dans les châtaigniers puis les pins.
Jusqu'au col de Bottaggio, si les forêts sont denses, la côte est pentue ; il est donc nécessaire d'avoir un bon degré d'endurance. De là jusqu'au refuge qui se trouve à l'orée de la forêt de Punteniello à 1.788 m, vous suivrez un chemin de crêtes et vous serez subjugué (e) par ce spectacle qu'offrent la vallée du Taravo et, vers le Nord, la Punta Petra Maiò (1.674 m) dominant le Val d'Ese et sa station de ski. 

Le col de Laparo

Au Nord-Ouest de Tasso : de Saint-Antoine au col de Laparo (1.525 m) :
Dès la chapelle du hameau, la piste à suivre n'est pas bien méchante et monte, là encore, au travers de pins et de hêtres jusqu'au col de Laparo ; c'est ici que le sentier rejoint le "G.R. 20".
Devant vous, la vallée du Haut-Taravo et, sporadiquement, lorsque la forêt s'ouvre suffisamment, une vue majestueuse par-delà la Punta di Juva (1.004 m) et la Punta di Quarcio-Grosso (1.045 m) sur la côte Est, ses plages de sable fin, l'étang de Palo... 

 

De Cozzano au Refuge d'Usciolu

Sur la même longitude, à l'Est de Tasso : de Cozzano - Cuzzà - au refuge d'Usciolu (1.750 m) : c'est vrai, voilà bien une randonnée dont il ne faut pas se priver mais soyez en forme ! 
En pleine forme même car ce long itinéraire, très raide, est réservé aux "mollets d'acier". 
Ce "détail" mis à part, l'excursion vous permettra de parcourir des forêts de chênes, de châtaigniers, de pins et de hêtres jusqu'au refuge - gardé - qui, l'hiver, sous une épaisse couche de neige, est bien isolé. 
Quoi qu'il en soit, pour votre plus grand bonheur, vous serez dans un des plus beaux sites de la région ! 

Le plateau des Pozzi

Au Nord-Est de Tasso : du col de Verde au plateau des Pozzi : un grand classique !
Le sentier, fréquenté en période estivale, est bien signalé ("G.R. 20" jusqu'au plateau de Gialgone puis bretelle cairnée sur la gauche). Sans raideur excessive, ce superbe parcours vous entraînera parmi pins, sapins géants, hêtres, aulnes nains très odorants… avant d'atteindre les bergeries et le fameux plateau des "pozzi" - puits, trous d'eau - ; ces lieux ineffables occupent l'emplacement d'un ancien lac de l'époque glaciaire qui, peu à peu, a été comblé par des tourbières. Le résultat est édifiant : imaginez… vous marchez sur un épais tapis d'herbe rase, de mousse, parsemé de minuscules plans d'eau et de mille ruisseaux… et, tout autour, la Punta Cappella (2.032 m), le Monte Grosso (1.895 m), le Monte Giovanni (1.950 m), la Punta Scaldasole (2.101 m) et la Bocca di a Cagnone de Pruno (1.972 m). 
Vous ne manquerez pas de rencontrer notre ami le berger des Pozzi, Jean François, son péouse Nathalie. Ils apprecieront le pain frais que vous pourriez leur amener.
 

Quelques règles de vie en montagne

Par ailleurs, s'il vous plaît, emportez avec vous vos déchets ou détritus - ils ne vont pas peser bien lourd - et déposez-les dans une quelconque poubelle ; la nature est si belle sans eux ! Merci !

Ne négligez pas qu'en tout lieu, à toute heure, faire du feu est strictement interdit !
Vous fumez ? C'est votre droit mais vous avez pour devoir de veiller à ce qu'après utilisation vos allumettes et cigarettes soient, une bonne fois pour toutes, éteintes !