Histoire de la bâtisse

Les gîtes "U Mulinu" et " Forruli" appartiennent à la même confortable bâtisse (rénovée en 2002) et vous accueillent tout au long de l'année.
Découvrez ici l'histoire de cette maison typique.



La famille Leoni-Salinesi, du village, avait légué ce bout de terre à la commune.
La petite édification fut construite pour y abriter un bien public: l'une des deux pièces servait d'abattoir, l'autre de lavoir.
Devenue ruine, délaissée depuis de nombreuses années, les autorités locales ont bien voulu nous la vendre; quelque chose de nouveau pouvait naître. Nous n'avions aucune idée de son devenir.
Nous avions des chevaux: en faire des écuries? N'y avait il pas mieux à faire?
 

Le moulin à châtaigne


Nous avons évoqué la notoriété de la farine de châtaignes du village.
Les deux moulins du village avaient cessé leur activité depuis plusieurs dizaines d'années ; dès lors, les producteurs locaux n'avaient plus d'outil de transformation.
Les gens étaient contraints de transporter leur récolte au moulin le plus proche, distant tout de même de presque une heure de voiture, les obligeant à laisser leurs sacs de châtaignes pour y retourner, souvent plusieurs jours après, récupérer leur farine.
Perte de temps, contraintes, que des inconvénients!

De ce constat, nous nous sommes dit :
"Et pourquoi ne ferions-nous pas un moulin" ? 

 

L'ignorance totale du fonctionnement d'un moulin ne nous a pas, pour autant, fait reculer.
Nous engageons des recherches pour trouver des meules anciennes et le mécanisme électrique adéquat.
Notre volonté et notre persévérance nous donnent raison. Le matériel est trouvé !
Il faut l'installer et procéder aux réglages qui s'imposent : puissance moteur pour des meules de granite, très lourdes, courroies appropriées, démultiplication, tours- minute : tout y est passé !
 

L'exploitation du moulin


Oui, tout est en place, ça tourne mais, maintenant, il faut savoir gérer " la machine "!
Nous voilà partis à la recherche de formation et de conseils auprès d'anciens.
Qu'il est souvent difficile d'obtenir la moindre information ! 
Heureusement, cela n'a pas été le cas de partout. Tant bien que mal, les premières notions sont enregistrées et, avec l'aide de Didier, à qui nous avons acheté ce matériel, nous sommes prêts à accueillir les premières châtaignes !
 

La première farine


Que cela fut difficile ! La peur au ventre, nous avons appuyé sur le bouton qui lança le moteur.
Angoissés, nous étions à l'affût du moindre bruit ; à chaque instant, nous contrôlions la douceur et la finesse de ce talc qui se jetait par vagues régulières dans le coffre, dégageant une odeur des plus agréables.
Mais notre appréhension nous dirigeait sur les réglages car nous ne voulions pas courir le risque de gâcher le travail de nos amis. Et il fallait démontrer que nous étions capables, que nous savions!

Le moulin recommence à chanter ! Pari gagné ! 
Et de redonner au village sa fierté, conserver sa notoriété.

Du moulin aux gîtes

Apres quelques saisons d'exploitation, nous avons voulu diversifier notre activité.
La rencontre des autres, le plaisir de l'échange, sont des moments forts que nous apprécions.
Voilà que nous nous voyons accueillant des visiteurs de tous horizons.

La décision est prise: nous allons créer des gîtes!
Les démarches administratives accomplies, les travaux débutent et rendent le résultat actuel.

Rénover pour vous accueillir

La maison est en granit, dont les pierres paraissent "cousues", œuvre de maîtres-tailleurs chevronnés.
Au crépuscule, sa façade se colorie volontiers de la connivence de la roche, du soleil...

Entrez… Voilà un escalier puis un ensemble de "décrochés" qui, sans nul doute, fait preuve d'un authentique mimétisme avec le relief si particulier de notre île ; respecter l'esprit des lieux, fut une priorité.
Si, bel et bien, la modernité et le confort existent, le passé, légitimement, n'a pas été occulté : poutres émergentes, meubles au savoir-faire ancestral, pierre - brute ou travaillée - encadrant, guidant, l'espace...
Soyez assuré (e) que chaque détail témoigne de la passion du peuple corse

Non, ce n'est pas un vain mot; en doutez vous? C'est si simple, venez vérifier.